JOUR 14 - KAZAN - Lundi 18 juin

Publié le  18 Juin 2018

Capitale de la République du Tatarstan, ville millénaire de 12 millions d'habitants, bordée par la Kazanka et la Volga, riche en pétrole et gaz, Kazan est la 3ème grande ville du pays. Notre guide Al-zou (en français, eau de rose) nous entraîne à travers la ville, passant devant les facultés, les églises, mairie et bâtiments publics. Classé au Patrimoine de l'Unesco, le kremlin domine la rivière et offre une jolie vue. Passons devant le monastère et ouvrons grands nos yeux. Devant nous, la mosquée Kul Sharif avec ses flèches qui s'élancent vers un ciel très pur, a été achevée en 2005. Montons les 63 marches pour découvrir l'intérieur. Auparavant, nous, les femmes avions pris soin de mettre un foulard sur nos cheveux. Impressionnant ce lustre central en cristal de Bohême, un mécanisme permet de le descendre pour remplacer les lampes. Il y en a seulement 300 ampoules.
Marchons un peu et levons de nouveau les yeux, La tour Suyumbike en briques rouges, haute de 59 mètres porte le nom de la princesse qui n'accepta d'épouser Ivan Le Terrible qu'à la condition qu'il lui fît ériger cette tour, du haut de laquelle elle se jeta le jour de ses noces.
Toute proche, la cathédrale de l'Annonciation renferme une icône miraculeuse découverte par une fillette. Contournons-la pour découvrir le panorama sur toute la ville, Avant de déjeuner, allons jusqu'au théâtre de marionnettes, sorte de palais d’Aladin à l'architecture surprenante.
L'après-midi sera consacré à la visite du monastère de Raïfa à une trentaine de kilomètres de Kazan. Nous devons nous couvrir les jambes et remettre le foulard pour entrer dans la cathédrale Notre-Dame. Quelques fidèles assistent à l'office, les chants et paroles nous parviennent de l'arrière de l'iconostase. Plus loin, une petite chapelle abrite la source sacrée. Nous en profitons pour remplir notre bouteille d'eau avant de reprendre le chemin du retour. C'est là que notre bus sera arrêté par la police pour un contrôle. Non, nous n'avons rien fait de mal puis nous repartirons quelques minutes plus tard, sans souci.

Actualités