JOUR 20 - TOBOLSK - Dimanche 24 juin

Publié le  24 Juin 2018

L'ensemble architectural du Kremlin de Tobolsk ne peut que nous éblouir. Nous entrons dans la cathédrale Sainte Sophie ornée d'icônes jusqu'au plafond. C'est dimanche, un office est en cours et les chœurs entonnent des chants religieux. Les fidèles se tiennent debout et comme dans toutes les églises orthodoxes, il n'y a aucune chaise pour s'asseoir.

A quelques pas de là, dans l'ancien palais du gouverneur, se tient le musée. Nous y trouvons des copies de meubles anciens, des cartographies, des armes, de la monnaie d'époque ainsi que quelques vêtements. Nous nous installons sur les bancs de la classe pour écouter le professeur Aldar. Nous apprenons que le commerce de fourrure était prospère et que les impôts se payaient avec les peaux des animaux.

Plus loin, un portail s'ouvre sur la prison de la ville. Nous longeons les bâtiments et pénétrons dans un long couloir où se trouvent les cellules des prisonniers. La vie était extrêmement difficile avec le froid et le manque de nourriture. Les prisonniers étaient lourdement enchaînés. Dans les cellules d'isolement, ils devaient rester debout ou assis, il leur était interdit de s'allonger. Qu'ils soient catholiques, orthodoxes, juifs ou musulmans, ils disposaient d'une pièce aménagée pour se recueillir. Exilés de toute la Russie comme l'écrivain Dostoïevski ou le dernier tsar Nicolas II, ils venaient purger leur peine dans cet établissement ouvert jusqu'en 1989.

Au pied du Kremlin se trouve une petite église catholique polonaise. Le prêtre nous reçoit quelques minutes avant le début d'un concert. C'est un vrai baroudeur qui a beaucoup voyagé. Il nous apprend que son vélo lui a été offert par le Vatican. Nous avions remarqué la statue de Jean-Paul II sur le côté de l'édifice. Nous découvrons encore quelques belles constructions avant de rejoindre nos camping-cars sur la place de la vieille ville.

 

Actualités