JOUR 24 - BARABINSK / NOVOSSIBIRSK - 350 km - Jeudi 28 juin

Publié le  28 Juin 2018

Pas de chance pour l'Allemagne qui s'est faite éliminée hier de la coupe du monde. Rassurez-vous, Dieter n'ira pas noyer son chagrin dans la vodka.

Steppe sibérienne à droite, steppe sibérienne à gauche, circulez, il n'y a pas grand chose à voir avant Novossibirsk. La ville implantée sur les berges de l'Ob est un important nœud ferroviaire sur la voie du Transsibérien. Du sud arrivaient le pain et le beurre, du nord, la fourrure et le poisson, de l'est, le bois, les métaux précieux et les denrées asiatiques. Le musée du rail est implanté devant la gare de Seyatel. En réglant notre billet d'entrée, nous devons rajouter 50 roubles (70 centimes d'euro) pour faire des photos. Plus de 100 pièces, de la locomotive à vapeur aux wagons pré-révolutionnaires, côtoient les voitures anciennes et véhicules militaires. Nous entrons dans le wagon destiné au transport de prisonniers. Les futurs locataires du goulag avaient peu de chance de s'échapper des compartiments fermés par de grandes grilles. Ils étaient 6 par cellule et disposaient d'un petit coin d'aisance au bout du couloir. Une grande cuisinière à l'autre extrémité servait à la confection  des repas, Nous passons devant quelques wagons banals mais aussi des modèle de luxe avec rideaux de velours. C'est dommage que nous ne puissions pas les visiter. Plus loin,les voitures colorées et les chars militaires complètent l'exposition.

Nous quittons le musée, passons sur le barrage hydroélectrique et entrons dans le parc au bord de la plage. Une jolie vue sur le plan d'eau et du sable fin, c'est une invitation à la baignade.

 
 

Actualités