JOUR 28 - TAICHET / SAYANSK- 470km - Lundi 2 juillet

Publié le  02 Juillet 2018

Du centre de vacances à la station de ski, une distance de 400 km, avec des routes.......et puis non, changeons de sujet pour une fois. Après le traditionnel sauna, parlons de LA boisson nationale.  

Avec Fred et Macha, nous avons appris tous les secrets de la dégustation de la vodka. Titrant 40° et aussi transparente que l'eau, elle se boit au cours des repas sans la mélanger avec d'autres boissons alcoolisées. Pour faire comme les Russes, il faut y aller cul sec, mais il y a un rituel.

Dans la main droite, votre verre avec le fameux breuvage, dans l'autre, un petit toast ou un morceau de cornichon, et là, vous inspirez TRES profondément. Puis, vous faites glisser le liquide sous la langue. Que c'est bon. Ensuite, vous l'avalez cul sec. Après, vous soufflez FORTEMENT mais attention, pas sur le voisin tout de même. Enfin, vous terminez en mangeant le toast que vous avez préparé. Avec cette méthode, vous n'aurez pas du tout le tournis.

Maintenant que nous sommes incollables sur le sujet, nous vous envoyons quelques clichés. Zut, alors, le KGB veille au grain et ça ne passe pas. Encore quelques essais, pour le jus de fruit, ça passe, pour la vodka, ça ne passe pas. Chez nous, ça passe bien pourtant mais seulement le soir. En Russie, c'est 0° d'alcool pour la conduite, encore heureux. Les Russes conduisent vraiment très, très, très mal, il faudrait instaurer le 80 km/h comme actuellement en France. Pour éviter de nombreux accidents, ils ont fini par installer des plaques devant les voies ferrées. Avant l'arrivée du train, les barrières descendent et les plaques se relèvent, interdisant ainsi tout franchissement des rails.

Un peu de vodka, beaucoup de sangria préparé à notre intention par Wim, quelques petits fours et ce soir, c'est la fête au village des PPIistes. (définition du dictionnaire : baroudeurs du raid Paris-Pékin-Istanbul en camping-car d'une durée de 100 jours).

 

Actualités