JOUR 42 - SAINSHAND - Lundi 16 juillet

Publié le  16 Juillet 2018

Quel enthousiasme dans notre groupe après la belle victoire de l’équipe de France hier soir à Moscou, seul Ivan notre compagnon croate était un peu triste, et ça se comprend. Rassurez-vous, Il prend tout ça avec philosophie.

Journal météo de la journée : matinée ensoleillée, après-midi ensoleillée avec des températures de 35° et un petit vent agréable. N’oubliez pas vos crèmes solaires.

C’est en camping-cars que nous allons visiter le monastère de Kamar avec un petit arrêt sur la route pour la photos des vamps. Créé en 1820, détruit 100 ans plus tard puis restauré en 1990, c’est une suite de 6 temples colorés cernés d’une clôture en bois. L’office est en cours lorsque nous montons les marches du pavillon principal. Quelques moines et fidèles prient avec ferveur. Nous respectons la coutume en circulant dans le sens des aiguilles d’une montre et sortons sans jamais tourner le dos au bouddha.

Après le pique-nique que chacun avait préparé, c’est la découverte du centre énergétique de Shambala, lieu de culte marquant l’entrée vers la sérénité et la bienveillance. Pour cela, il faut suivre le protocole, Nous passons la porte de purification pour nous retrouver devant 3 cercles de pierres évoquant le passé, le présent et l’avenir. Après y avoir jeté du riz, nous inscrivons nos péchés sur une feuille de papier et la brûlons. Nous nous déchaussons pour nous allonger dans le grand cercle de cailloux. Les plus courageux en font le tour. Aie, ça pique sous les pieds ! Ainsi, nous sommes censés absorber l’énergie du lieu sacré. Nous terminerons en tournant 3 fois autour de l’Ovöo, de la gauche vers la droite. Voilà de l’énergie pour la suite de notre raid.

Plus bas, les grottes de méditation nous laissent perplexes :108 jours, enfermé dans une grotte avec juste une petite ouverture pour faire passer le bol de riz journalier que le pénitent faisait tourner une fois chaque jour sur l’envers jusqu’à ce qu’il soit complètement usé. Comme il n’y avait plus de nourriture, il fallait donc jeûner. La personne finissait par mourir et la grotte servait de sépulture.

Ce soir, après quinze jours de mystères, les cacahuètes ont retrouvé leurs gorilles autour de l’apéro de Sam et Lisou.

 

Actualités